Evola, ultime tabou?

Evola, dans la culture officielle, est passé d’une extrême à l’autre: d’une part, il est le démon, d’autre part, il est le dilettante approximatif