Aspects de la mort dans la romanité

Le Romain antique aurait ignoré l’idéal d’une survie individuelle, d’une espèce de continuation du mode d’être humain et fini.