Taggato: Lucien Verbruggen

Giorgio Locchi au XIIIe colloque du GRECE à Paris en déc. 1978.

Merci, Giorgio Locchi

“Giorgio Locchi me donnait l’impression d’une im­mense sérénité, d’une grande douceur, mais qui ca­chait une détermination inébranlable dans ses convictions, solidement étayées par un corpus phi­losophique classique de très haut niveau”.